Le mot du 16 septembre 2014

étriqué

           M. Manuel Valls n’a obtenu qu’une majorité relative, en ce mardi 16 septembre, à l’issue de son discours de politique générale : 269 voix (contre 306 en avril). Les « frondeurs » du PS se sont comptés au nombre de 31 (même 32, avec cette députée qui a voté pour, mais qui affirme s’être trompée), soit trois fois plus que lors du vote précédent.

            Les adjectifs les plus employés par les commentateurs pour qualifier cette majorité sont alors : courte, rétrécie, exiguë, restreinte et étriquée.

            Étriqué, adjectif, est à l’origine le participe passé d’un verbe bien oublié : étriquer, dont la signification peut sembler contradictoire avec l’acception de l’adjectif, puisque ce vieux verbe transitif voulait dire : « étendre, allonger ». Comment ce qui serait allongé pourrait-il être… raccourci ? En fait, il faut aller plus loin dans l’exposé de la signification d’étriquer… La notion première d’ « allonger » s’est associée à celle de « rétrécir », d’ « amincir », pour laisser place à l’acception de « rétrécir », de « rendre étroit », de « priver d’ampleur » : étriquer un habit, étriquer une pièce de théâtre, des fronces qui étriquent une robe. L’emploi pronominal, appliqué à des personnes, a été noté : ce ministre a vieilli, s’est engrisaillé, s’est étriqué…, et peut correspondre à un emploi propre (au physique) comme à un emploi figuré (au moral).

            L’étymon serait le moyen néerlandais striken, « étendre, s’étendre ».

*****

            Rappel prochaine dictée : samedi 20 et dimanche 21, Salon du livre « Plumes d’équinoxe » au Croisic (Loire-Atlantique). Thème : les deux conflits mondiaux.

            Dictée à 14 heures, à la mairie (salle du Soleil-Royal). Inscriptions de préférence sur le site de la ville, ou sur place le jour même (en fonction des places disponibles). Mairie du Croisic : 02 28 56 78 50.

*****

            En vous priant d’excuser le retard : la question-jeu-concours du mois sera mise sur le site en fin de journée.

Publicités

Les commentaires sont fermés.