Le mot du 14 janvier 2015

commissariat

    Parmi les mots que l’actualité met sur le devant de la scène figure commissariat(s) : entendez commissariat(s) de police. D’ailleurs, même sans les événements qui accaparent l’attention, ce terme est des plus usités : il fait partie de la vie civile, de la vie de tous les jours. On va au commissariat pour demander des papiers, ou pour les signer ; on y va pour déposer plainte, etc. Ce dérivé de commissaire revient constamment dans la pléthore de séries policières diffusées à la télévision…

            Eh bien (N. B. : cette interjection s’écrit avec eh, et non et), en dépit de sa fréquence d’emploi, le vocable est maltraité, déformé, à longueur de journée par des personnes censées maîtriser le vocabulaire : les journalistes et les comédiens, qui, par barbarisme, disent « commissairiat » ! À l’écrit, la faute est moins récurrente.

       Non,   pas    plus  que   notaire   n’a   donné     « notairiat »,  « notairial(e) »  et « notairié(e) », mais notariat, notarial(e) et notarié(e), pas plus que honoraire n’a donné « honorairiat », mais honorariat, le dérivé licite de commissaire est exclusivement commissariat.

            Il en va de même pour toute une série de mots dérivés de termes en –aire : salariat (salaire), secrétariat (secrétaire), prolétariat (prolétaire), actionnariat (actionnaire), volontariat (volontaire), sociétariat (sociétaire), vicariat (vicaire)…

         Pour sourire un peu, rappelons que Courteline n’a pas écrit « Le commissaire est bonne d’enfant(s) », mais : Le commissaire est bon enfant.  (Ce titre d’oeuvre étant formé d’une phrase à la voix active, seul le premier mot, quelle que soit sa nature grammaticale, prend une majuscule.  Cas identiques : Le facteur sonne toujours deux fois, Le train sifflera trois fois, Le drapeau noir flotte sur la marmite, etc.)

 

*****

Rappel : le mercredi 11 février se tiendra à la mairie du VIIe arrondissement de Paris le premier « Salon du livre du VIIe », qui comportera notamment une animation menée par l’Académie Alphonse Allais, ainsi qu’une dictée gratuite ouverte à tous. Les personnes désireuses de participer à cette dictée peuvent d’ores et déjà s’inscrire auprès de moi.

 

              

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.