Le mot du 10 mars 2015

gazelle

            Le mot gazelle revient dans l’actualité au sujet de plusieurs compétitions sportives (athlétisme, automobilisme…) disputées par des femmes, dans le Maghreb, au cours de ces premiers mois de l’année.

            Comme l’indique Mme Henriette Walter, que j’ai le plaisir de rencontrer souvent dans des réunions et activités liées à la langue française, gazelle, nom qui désigne la plus rapide et la plus agile des antilopes, vient de l’arabe classique gazal (Henriette Walter, Pierre Avenas, Bonobo, gazelle et CieL’étonnante histoire des noms d’animaux sauvages, Points – « Le goût des mots »).

            Avant d’en arriver à gazelle, le français est passé, jadis, par gacele, gasele et gazel

        Superbe mammifère à longues pattes fines et à cornes cannelées très répandu en Afrique et en Asie, la gazelle est à distinguer de l’algazelle, autre antilope, dont le nom est beaucoup moins familier. La douceur des yeux de la première a justifié l’introduction dans le langage de l’expression « des yeux de gazelle ». On connaît sans doute moins les différents noms des « familles » de gazelles : gazelle de Grant, gazelle Dorcas, gazelle de Thompson, gazelle Dama…

         Dotée d’un physique particulièrement adapté à la course – ses interminables jambes lui permettaient de parcourir des distances avec d’autant plus de légèreté que d’efficacité –, d’où son surnom de « Gazelle », Marie-José Pérec (Pérec avec un accent aigu, pas comme le patronyme du fabuleux jongleur de mots que fut Georges Perec) accumula les titres internationaux : championne du monde, médailles d’or aux Jeux olympiques…

        M. Than, qui était à cette époque le secrétaire de la commission de terminologie et de néologie du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, est le « père » de l’expression jeune pousse, qui fut ratifiée, il y a quelques années, pour supplanter l’anglicisme start up. Sa proposition fut préférée à sa concurrente gazelle, que certains avaient voulu lancer.

            Très évocateur, et porteur de connotations attirant la sympathie, gazelle a été repris par différents fabricants. C’est aussi le nom d’un hélicoptère militaire français, léger et à moteur unique, notamment utilisé pour des missions antichars.

            Dans le langage populaire, et venu par des expressions d’origine nord-africaine et africaine, le mot gazelle désigne une jolie fille, une « biche ». Si elles veulent garder leur taille fine, les « gazelles » s’abstiendront de se ruer trop souvent sur le dessert appelé « corne(s) de gazelle »*, délicieuse, mais calorique, pâtisserie d’Afrique du Nord, principalement du Maroc (kaab el ghzal), en forme de croissant, qui représente en fait une corne de gazelle.

_________

* Le pluriel, dans ce type de composés « nom + préposition + nom », qu’il y ait ou non  des traits d’union, est appliqué seulement au premier substantif, en principe (des cornes de gazelle).

Rappels pour les prochaines semaines :

Samedi 21 avril, à Tourcoing : dictée à la médiathèque André-Malraux. Le nombre de places est malheureusement limité par la capacité de la salle ; alors, ne pas attendre le dernier moment pour s’inscrire…

Samedi 11 avril, au lycée La Rochefoucauld (Paris-7e: premier concours de culture générale de Paris (deux catégories : juniors et seniors).

Publicités

Les commentaires sont fermés.