Le mot du 23 juin 2015

démission

            L’ancien rugbyman Serge Bianco a démissionné de sa fonction de président  du club de Biarritz : la fusion avec Bayonne, qu’il prônait, n’a pas été ratifiée par les deux tiers de l’assemblée réunie mardi 23 juin…

            Le mot démission peut susciter des commentaires divers…  Une démission consiste à se démettre d’une fonction, d’une charge, d’une dignité, etc., ou à rompre un contrat de travail : donner sa démission, lettre de démission… La démission est donc une rupture, volontaire le plus souvent, de la part de celui qui choisit de rompre. L’acte peut donc s’assimiler, à juste raison parfois ou souvent, à un fait de résistance, à la manifestation d’une âme forte, d’un caractère fier peu enclin aux compromissions ou à l’omerta…

       Mais démission est par ailleurs synonyme d’abandon, de renonciation, d’abdication, de fuite devant des difficultés, et le démissionnaire, quand même serait-il de personnalité forte, attachante et respectée, rejoint – aux yeux de l’opinion publique, voire de certains de ses propres amis  –  les individus pusillanimes et frileux. Ce qui peut être très injuste… Démission peut être qualifié de « mot Janus »* !

________

*Janus est un dieu romain à deux visages opposés. C’est le dieu des Commencements et des Fins, ayant un visage tourné vers le Passé et l’autre vers l’Avenir.

 

*****

 

La question du jour :

            « Est-il correct d’écrire : « Rome se montre soucieux de ménager la France » ? Ne faut-il pas dire : « se montre soucieuse » ? »

            On écrit : « Rome était moins ensoleillée que de coutume ». Il s’agit de la cité, de la ville, et aujourd’hui, quelle que soit la terminaison du nom, on considère que le mot ville est sous-entendu. Donc on écrit : « Oslo était envahie par la brume ; Ottawa a été très embellie par l’aménagement de jardins fleuris. »

            En revanche, quand le nom d’une capitale est employé pour désigner un État, le gouvernement d’un pays, c’est le masculin qui est de règle : « Londres se montre très préoccupé par la situation au Moyen-Orient ».  

 

*****

 

La citation du jour :

            « Tout le monde peut faire des erreurs, et les imputer à autrui : c’est faire de la politique. » (Georges Clemenceau.)

Publicités

Les commentaires sont fermés.