Le mot du 20 août 2015

La bévue du jour

jeudi 20 août 2015

            En réalité, il faut parler de « bévues » du jour, à mettre au compte de divers  intervenants  de France Inter… Retenons, entre autres, la prononciation « puizaille » (!!) pour la région naturelle qui groupe des communes de l’Yonne, du Loiret et de la Nièvre. Native de Saint-Sauveur-en-Puisaye, Colette devait, elle, prononcer correctement : « pui-zê ».

            Cela nous rappelle le « saïne daille » entendu quelquefois à la radio, également, à la place de « siné dié », pour l’adverbe latin sine die (= « sans fixer de date »).

            Un très beau (sic) « cent vin-zommes », aussi, avec la liaison fortement appuyée,   pour   bien   faire !    On   se  perd  en  conjectures  –   et   non   pas   en  « conjonctures » – sur les « raisons » de cette bourde récurrente. Raisonnement pavlovien : quand il y a vingt personnes ou vingt choses, il y en a plusieurs, donc vingt, étant un pluriel, doit prendre un ?!

            Quelques perles d’inculture laissées par des touristes visitant le « pays blanc » de Guérande (= les marais salants) cet été : influencés par certaines périodes  de  l’Histoire  en  quelques  pays,  des   visiteurs   s’attendent à voir des « mines de sel » !  Ayant peut-être en mémoire un des gros succès de l’opérette d’avant-guerre (Sous les palétuviers*, extrait de Toi c’est moi, 1934)  créé par Pauline Carton et René Koval, d’autres juillettistes et  aoûtiens  demandent si le travail des « palétuviers » est rémunérateur.  La bévue ne manque pas de sel,  et les  paludiers doivent en rester bouche bée…

*La chanson est d’autant plus désopilante qu’on serait bien en peine d’aller, comme le disent entre autres les paroles, « gazouiller sous les palétuviers » !  Les nombreux reportages consacrés à ce que l’on appelle la mangrove montrent que celle-ci est une zone de… marais maritimes dont le palétuvier est l’arbre roi !

           

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.