Le mot du 24 août 2015

passivité

 

            L’individu neutralisé dans le Thalys Amsterdam-Paris avait l’intention manifeste, étant donné son arsenal   –   un fusil d’assaut AKM, 270 cartouches de calibre 7,62, un Luger M80 et un chargeur, un cutter…   –,   de se livrer à un carnage… et non à un « gentillet » petit hold-up (qui pourrait croire à cette fable ?!)…  Les  « héros du Thalys », comme les médias surnomment les quelques courageux passagers du train international qui ont maîtrisé l’homme avant qu’il ne passe à l’acte, ont certainement sauvé bien des vies.

            Leur cran, leur détermination, leur esprit de décision, leur courage, mériteraient mieux qu’une Légion d’honneur décernée depuis des décennies à nombre de personnes n’ayant jamais accompli le moindre acte de courage, ni physique ni moral, jamais mené la moindre action utile au bien public, et dont le seul mérite (sic) est d’appartenir à l’oligarchie de la politique, des médias, des fausses élites « people » friquées…

            À  juste titre, certains des « héros du Thalys » ont dénoncé la passivité de certains face à la multiplication des actions terroristes visant les démocraties. L’apathie, l’inertie, l’inaction, la veulerie sont, elles aussi, liberticides et criminelles.

 

Le proverbe du jour

            « Moins tu auras de nécessités, plus tu auras de liberté. »

 

La citation du jour

            « Il n’y a pas de liberté pour l’homme tant qu’il n’a pas surmonté la crainte de sa mort. »  (Albert Camus.)

Publicités

Les commentaires sont fermés.