Le mot du 27 octobre 2015

question du jour + bévue du jour + articulet « dico » du jour + citation du jour

Mardi 27 octobre 2015

La question du jour

            « Peut-on employer « au final » comme synonyme de « en définitive » ? »

            D’abord, votre question permet de souligner que « en définitive » est une formulation correcte, trop souvent déformée en « en définitif » (contraction de en jugement définitif), qui n’est plus une forme acceptée de nos jours.

            Employer « au final » revient à faire illicitement de l’adjectif final, dans cette construction,  le substantif masculin réservé au domaine de la musique et dont la graphie traditionnelle est  finale (pluriel : des finales ;  mot italien, à l’origine) :  Le finale de ce bel opéra-comique est étourdissant…  Un certain nombre d’auteurs et de lexicographes acceptent ou adoptent un final, des finals Le final du second acte est le morceau le plus apprécié de cet opéra.

            « Au final » est un barbarisme, une tournure inacceptable.  Les équivalents corrects ne manquent pas : en dernier ressort, tout bien considéré, finalement, en dernière analyse, pour finir, tout bien soupesé, à la fin…

*****

La bévue du jour

            Dans la bouche de trop nombreux journalistes, et quasiment tous les jours à la radio et à la télévision : « les présidentielles de 2017 »…  Non ! Il n’y a qu’un poste à pourvoir, il n’y a qu’une place à prendre au « Château », il n’y a qu’un fauteuil à occuper au palais de l’Élysée : alors, c’est obligatoirement  –  et très logiquement  – le singulier qui doit être employé : L’élection présidentielle occupe déjà les pensées des politiciens.

 *****

L’articulet « dico » du jour

salmis  n. m.

            Ragoût de viandes réchauffées.  Ce mot prend un s final (mais s’est écrit salmi au XVIIIe siècle). Il est issu, par contraction, de salmigondis (peut-être tiré de sal, « sel », et d’une altération de condire, « assaisonner », « mettre des condiments »), qui a le même sens, mais est sans doute, aujourd’hui, plus connu sous l’acception figurée de « fatras », de « mélange hétéroclite ».

            Ne pas confondre avec le salami (de l’italien salame, « saucisson »), nom d’un saucisson de porc et de bœuf qui, lui, ne prend pas de s final.

***** 

La citation du jour

            « Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi. Elle est loi parce qu’elle est juste. »  (Montesquieu.)

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.