Le mot du 8 janvier 2016

entorse

             Une entorse consiste en une lésion traumatique articulaire due à la distorsion brutale d’une articulation, et qui s’accompagne d’une élongation ou d’un arrachement ligamentaire. Ce n’est pas une broutille, même s’il s’agit d’une entorse simple. Alors, au figuré, le mot conserve un sens fort, pour désigner le fait de détourner un texte, de contourner une loi, de faire du tort à quelqu’un : entorse aux règlements, entorse à la vérité, entorse aux principes… ; « C’est un homme  qui ne doit rien à l’intrigue, à la combinaison, à l’entorse et à la violence » (Alexandre Arnoux, les Crimes innocents).

              La journaliste de France 3 qui a utilisé le mot pour qualifier la démarche de M. François Hollande présentant ses vœux, pour la première fois, depuis la préfecture de police,  aux forces de sécurité, à l’occasion du triste anniversaire des événements de janvier 2015, n’a pas fait un choix heureux de vocabulaire. Cet hommage rendu par le président de la République à ceux qui, au risque de leur  vie, veillent    sur   la  nôtre  ne  méritait  certainement  pas  d’être  qualifié  d’ « entorse », c’est-à-dire d’acte critiquable.

        Il s’agissait d’une « première », d’une « première manifestation de ce type », d’une « manifestation inédite de reconnaissance de la nation »…

*****

 

La question du jour

            « Je trouve, dans un texte sur Rilke, l’adjectif  larique. Connaîtriez-vous la définition de ce mot ? »

            Je l’ai déjà dit : je ne suis pas omniscient.  Je n’ai jamais rencontré ce mot… Je connais peu l’œuvre de Rilke. Comme celui-ci a écrit un recueil intitulé Offrande aux lares, où il évoque sa Prague natale, j’avance l’hypothèse d’un adjectif lié aux dieux lares.

*****

 

Le proverbe du jour

            « Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance. »

           

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.