Le mot du 15 avril 2016 (2)

La bévue du jour

 

La bévue à répétition

Fort heureusement, nombre de journalistes emploient, à bon escient, séisme et tremblement de terre, mais quelques-uns nous assènent encore et toujours le très naïf      pléonasme « secousse sismique »…  Comment les guérir de ce travers ?  Peut-être en les condamnant à écrire cent fois, à chaque fois qu’ils commettront la bévue : « J’enfonce des portes ouvertes ! », puisque « secousse sismique » signifie en effet  littéralement  « secousse qui secoue »…

Publicités

Les commentaires sont fermés.