Le mot du 18 mai 2016

Le lapsus-janotisme du jour  +  le pléonasme du jour

 

 

Le lapsus-janotisme du jour

            Un lapsus est, selon la définition de dictionnaires de référence, « l’emploi involontaire d’un mot pour un autre, en langage parlé ou écrit », par exemple : « Trompez, sonnettes ! » pour « Sonnez, trompettes ! ». On dit, si c’est à l’oral, que « la langue a fourché », ou, avec humour, que « la fourche a langué »…

La langue de M. Éric Ciotti a bel et bien fourché, cet après-midi, lors des « Questions au gouvernement », sur France 3. Alors qu’il voulait apporter son soutien aux forces de police, le député a dit pour mot pour mot, et sans se reprendre, qu’il fallait que l’on manifeste de la solidarité aux policiers « face aux déchaînements de violences dont ils font preuve » !   Autrement dit : ce sont les policiers qui se montrent très violents…  Des orateurs pourtant rompus aux interventions publiques, tel M. Ciotti, ne sont donc pas à l’abri de très fâcheuses bévues. Bien évidemment, l’élu voulait dire « face aux déchaînements de violences dont ils sont victimes ».

 

*****

 

Le pléonasme du jour

Toujours au cours de ces « Questions au gouvernement » du mercredi 18 mai, un autre élu, M. Issindou, lisant son texte préparé, n’a pas évité, lui, l’emploi d’un des pléonasmes pourtant les plus dénoncés par les dictionnaires courants, par les dictionnaires de difficultés, etc. :  la fameuse « panacée universelle » !

Il faut donc rappeler que, panacée étant un mot issu du grec pan, « tout », et akos, « remède », sa signification est donc : « remède guérissant tout ». Par conséquent, universelle est complètement inutile…

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.