Le mot du 23 mai 2016 (1)

La question du jour

 

            « Est-on obligé d’employer l’anglicisme « updater » ? Apporte-t-il une nuance par rapport à des verbes français ?… »

 

Dire « updater des logiciels », « updater des fichiers » n’apporte absolument rien d’utile.  C’est employer sans aucun intérêt un anglo-américanisme, comme running pour course [à pied] (mais running relève, bien entendu, de la démarche commerciale d’équipementiers, de commerçants, qui s’appuient là-dessus pour vendre bien cher des articles très colorés, mais pas forcément très nouveaux).

Parlons donc français, en disant tout simplement : moderniser des logiciels, mettre à jour des fichiers, actualiser des données…

 

*****

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.