Le mot du 19 juin 2016 (3)

Le petit conseil d’écriture du jour

 

Les rencontres de syllabes sont à surveiller sous le rapport de l’euphonie…  En vers, les monosyllabes peuvent produire des effets intéressants en écho :

Souvent fille d’Autriche

Triche

Quand l’hymen  lui donne un barbon

Bon /

(Victor Hugo)

Ou encore :

 

On voit des commis

Mis

Comme des princes

Et qui sont venus

Nus

De leurs provinces.

(Panard.)

 

Mais ces rencontres syllabiques sont à éviter en prose, dans des articles de presse comme dans des romans. Par exemple : « un ami misanthrope », ou encore « là où la violence sévit » (laoula  fait penser au chant tyrolien ioulé !).  Le lecteur retiendra surtout une maladresse, et non une « figure de style » enrichissante.

Le « mur murant Paris rend Paris murmurant » est certes d’un bel effet, recherché, voulu et significatif, mais doit rester ce qu’il est : une création de l’esprit satirique utilisant une ressource exceptionnelle de la langue.

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.