Le mot du 22 juillet 2016 (2)

La bévue du jour

La bourde du jour

Sur France Inter, vendredi 22 au matin, un chroniqueur auteur d’une série sur Machiavel a employé épigramme au masculin. Mauvais choix : tout comme ses paronymes épigraphe (inscription mise en exergue en tête d’un livre ou en tête d’un paragraphe, ou inscription sur un édifice) et épitaphe (inscription sur un tombeau), épigramme (poème satirique, sarcasme mordant) est un terme féminin. –  Voltaire est l’auteur d’épigrammes assassines !

 

*****

Les commentaires sont fermés.