Le mot du 25 juillet 2016 (3)

La bourde du jour

 

            « Distraire en instruisant, instruire en distrayant » peut être une bonne démarche, notamment lorsque l’on s’adresse à un lectorat jeune qui a du mal à se concentrer. Mais encore faut-il que cela soit fait avec sérieux…

Les éditions Altaya, s’appuyant sur l’image des Playmobil, proposent ainsi une collection « Aventures de l’Histoire ». Mais, que voit-on, dans le volume « Mousquetaires et spadassins » ?… Un nombre inacceptable de fautes de français et de bourdes de culture générale !

Entre autres : l’abréviation « ième », inexistante en français, des majuscules abracadabrantesques (« la Réforme Protestante » [= pléonasme, dans le contexte], « les Mousquetaires de la Garde », des graphies inacceptables (« la guerre de 30 ans » pour la guerre de Trente Ans)…

N’oublions pas des formulations très approximatives : « la paix en Westphalie » pour le traité de Westphalie, « l’Empire Sacré Romain Germanique » pour le Saint Empire romain germanique,  « les Habsburgo » pour les Habsbourg,  « colonies établies en outremer » pour établies outre-mer

Quasiment tout le texte serait à réécrire par des correcteurs-réviseurs professionnels !         

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.