Le mot du 31 juillet 2016 (2)

L’articulet « dico » du jour

sarrussophone  n. m.

Ce nom masculin est celui d’un instrument de musique que, par raccourci, on dira proche du saxophone pour les doigtés et du contrebasson pour la sonorité.

La variante « sarrusophone », parfois mentionnée, n’est pas retenue par les dictionnaires de référence.

——-

            J’ai opté pour ce terme aujourd’hui parce qu’il figurait… dans ma dictée à thème « Tintin » de Port(-)Leucate du samedi 29. Pour la bonne raison qu’il fait partie des mots utilisés, en tant que jurons, par le capitaine Haddock… Du moins, c’est ce que je me suis permis de suggérer dans la dictée, alors que, tous deux  quelque peu gris, le capitaine et le perroquet de la Castafiore éructent, dans leur somnolence, quelques mots sortant de l’ordinaire. En fait, dans leur état, tous les deux en rajoutent dans leur lexique ordinaire !

Cet instrument de musique porte un nom dérivé de celui de son inventeur, Pierre-Auguste Sarrus (1813-1876). En réalité, il serait issu du travail conjoint de P.-A. Sarrus et de Pierre-Louis Gautrot (1812-1882), mais il aurait sans doute été difficile de l’appeler « sarrugautro(s)sophone » !

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.