Le mot du 2 août 2016 (4)

La bourde du jour

 

Lu et entendu abondamment, comme tous les jours, l’accord inepte du participe passé de faire alors qu’il précède directement un infinitif :  « Elle s’est faite faire une robe », « ils se sont faits construire une villa « , « Elles se sont faites reconduire à leur hôtel », « elle s’est faite avoir ! »,  « les uniformes de majorettes qu’elles se sont faites faire »…

Très logiquement, le participe passé fait reste TOUJOURS INVARIABLE dans ces cas : Elle s’est fait tirer les cartes, elles se sont fait tirer l’oreille, ils se sont fait arrêter bêtement

Il ne faut pas se laisser influencer par l’accord, très logique lui aussi, que l’on applique à :  Elles se sont faites les championnes du tri sélectif, elles se sont faites belles pour cette soirée de gala…  (= elles ont fait se, complément d’objet direct placé devant le verbe, mis pour elles, les championnes ;  elles ont fait belles elles-mêmes [se, pronom COD placé devant], d’où l’accord).

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.