Le mot du 6 novembre 2016 (1)

Le mot de l’actualité : Vendée

 

« Huitième Vendée Globe »… La dénomination n’est pas exacte, même si elle est reprise par tous les médias, car l’épreuve ne s’appelait pas ainsi à ses débuts. Cela est comparable au fait d’appeler constamment  « les Dicos d’or » la fameuse compétition – émission télévisée dont la locomotive fut Bernard Pivot, et qui fut d’abord organisée sous le nom de « Championnat de France d’orthographe ».

Ce sont 29  (!)  skippers qui ont pris aux Sables-d’Olonne, ce dimanche 6 novembre au matin,  le départ de cette compétition unique, surnommée par certains « l’Everest de la mer » : un tour du monde à la voile en solitaire,  sans escale et sans assistance !

La renommée de l’événement, couvert par les médias du monde entier, a contribué à faire connaître à la Terre entière le nom de Vendée. D’une longueur d’environ 80 kilomètres, la Vendée est une rivière qui se jette dans le fleuve la Sèvre Niortaise (N.B. : avec deux majuscules, l’usage l’a ainsi imposé ; idem pour la Sèvre Nantaise). C’est à elle  que le département créé le 4 mars 1790  doit son nom : la Vendée est donc la rivière éponyme du département (… et non pas le contraire = attention à la signification d’éponyme : « qui DONNE son nom).  Couramment, par Vendée on désigne depuis longtemps une région géographique, et non pas strictement et uniquement le territoire du département.

Vendée viendrait du gaulois celte uindo ou vindo, « blanc », via Fluvium Vendre, Flumen Vendee, Vendeda, Vindeia (« la Blanche ») Certains y voient un mot ayant la connotation d’ « heureuse » ou de « sacrée »…

 

*****

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.