Le mot du 11 novembre 2016 (1)

La perle d’inculture du jour

 

Au bulletin d’info de France Inter, ce vendredi 11 novembre 2016, une journaliste confond actrice et titre de film, en désignant Marlene Dietrich par « l’Ange bleu »… L’Ange bleu est le titre du film de Josef von Sternberg de 1930 qui révéla la jeune actrice et chanteuse, dans le rôle de Lola-Lola. Ce titre reprenant le nom du cabaret mal famé où se produit Lola-Lola, qui va entraîner dans la déchéance le professeur Rath (joué par le grand comédien allemand Emil Jannings).

La fameuse actrice a été surnommée « Lili Marlene », d’après le titre de la mythique chanson allemande, écrite en 1915 : Lili Marleen,  dont elle fut l’interprète la plus connue. Aussi « la Vénus blonde », par reprise de son nom de scène dans un autre film de von Sternberg, Blonde Venus (Blonde Vénus), où elle tient le rôle de Helen Faraday.

Désigner Marlene Dietrich par « l’Ange bleu », c’est comme surnommer Danielle Darrieux « la Maison du lac » !!

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.