Le mot du 13 décembre 2016 (1)

La maladresse d’écriture du jour

 

            Signalée par un fidèle abonné du site, cette maladresse commise par le site internet d’un quotidien national consiste en un janotisme. Les janotismes, par un mauvais placement des mots dans la phrase, aboutissent à des formulations grotesques telles que : « J’ai rapporté des cadeaux pour les enfants qui sont dans la valise », pour : « J’ai rapporté pour les enfants des cadeaux qui sont dans la valise ».

Ici, le titre publié a de quoi affoler les écologistes, et les autres : « Comprendre comment la planète perd sa banquise en trois minutes » !  Certes, on ne saurait comprendre que la banquise disparaît en trois minutes, puis se reconstitue, puis redisparaît en cinq sec… Et, même sous la variante « Comprendre comment la planète pourrait perdre sa banquise en trois minutes », les lecteurs pourraient s’interroger, rester dubitatifs.   Il n’empêche qu’en français correct on aurait dû dire : « Comprendre en trois minutes comment la planète perd sa banquise ».

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.