Le mot du 30 décembre 2016 (2)

La bévue du jour

 

La bévue du jour pourrait être prise dans les nombreuses bourdes d’orthographe figurant de façon récurrente dans les incrustations accompagnant notamment les journaux télévisés des différentes chaînes, publiques ou privées… Mais, même si cette démarche peut être un peu utile auprès des intéressés (ne nous berçons pas d’illusions), plutôt que de faire des rappels quotidiens sur des fautes qui sont du niveau des premières classes de l’école primaire  il est sans doute plus attrayant de varier le type des remarques.

Ainsi, quoique constituant certes des fautes de l’expression, les janotismes sont généralement plaisants, voire  jubilatoires, désopilants !

C’est malheureusement à propos d’un décès, celui de la fine comédienne Claude Gensac  –  que l’on aurait dû mieux employer au théâtre et au cinéma,  c’est-à-dire en ne la cantonnant pas bêtement à un unique type de personnage, où, bien sûr, elle a été excellente   –   qu’un janotisme a été relevé.

Il est peut-être sévère de reprocher à un journaliste d’avoir écrit : « Une figure de la comédie pour toute une génération qui s’est éteinte à 89 ans… ».  Mais il est tout de même incontestable que, tournée ainsi, la phrase signifie carrément que toute une génération vient, d’un coup, de disparaître à 89 ans !  On pouvait, entre autres tournures, écrire :  « À 89 ans, c’est une figure de la comédie pour toute une génération qui vient de s’éteindre ».

 

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.