Le mot du 20 janvier 2017 (2)

Le point de langue française du jour

 

Trois verbes de la famille de boire ont disparu du langage courant : fourboire (« boire à l’excès », en parlant des chevaux), imboire (« absorber », « s’imbiber ») et s’emboire (« s’imbiber d’un liquide »). Mais, curiosité, chacun d’eux nous a laissé un participe passé  –  dont deux sont fort utilisés : fourbu (être fourbu), imbu (être imbu de soi-même, être imbu d’une opinion). Le troisième, embu, moins usité, appartient au domaine de la peinture : un « tableau embu » se dit d’une peinture dont les couleurs paraissent ternes, comme si leur éclat avait été absorbé par la toile. (Le participe est parfois substantivé : un embu est le nom donné à la couleur terne ou ternie d’un tableau.)

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.