Le mot du 9 février 2017 (2)

Le mot du jour : kitsch

 

Le substantif oiseau a la singularité d’être composé de cinq voyelles et d’une consonne, d’où la gentillette devinette : « Je suis un animal. Cinq voyelles et une seule consonne composent mon nom. Je porte sur ma personne de quoi l’écrire sans crayon [= les plumes]. Qui suis-je ? ».

Le mot masculin  kitsch (substantif et adjectif), lui,  a la particularité de comporter une voyelle pour cinq consonnes. Ce substantif est apparu outre-Rhin vers 1870, et a été repris en France aux environs de 1960-1970 avec la même signification  dépréciative* de «  caractère esthétique d’œuvres et d’objets dont les traits dominants sont la surcharge, le cumul des matières, et souvent le mauvais goût et la médiocrité ».

Comme ce « mauvais goût » est parfois délibéré, voulu, conçu avec humour, le kitsch (rarement écrit kitch) est devenu un « style » marqué par la fantaisie, l’insolite, qui séduit ou amuse certains tandis qu’il est exécré par d’autres. Tout, ou presque, peut être qualifié de kitsch : une mise en scène théâtrale déjantée, des films ringards, des romans au style emberlificoté, des gadgets très colorés, tape-à-l’œil, et divers objets de grande diffusion, bon marché, dont la finesse des formes n’est pas la qualité première…

La maison-musée de Pierre Loti, à Rochefort[-sur-Mer], peut assurément être considérée comme un « chef-d’œuvre du kitsch »  (à voir absolument) !

Étant donné que personne, semble-t-il, n’a défini plusieurs écoles ou styles  DU kitsch, la logique conduit à faire de ce mot masculin un nom invariable :   « Cela relève du kitsch », « Cette exposition marque la reconnaissance du kitsch ». Non moins logiquement, en son emploi adjectif par ellipse, le terme devrait par conséquent rester invariable lui aussi : « des objets kitsch » (= « qui relèvent du kitsch »), « des bijoux kitsch » (= «  qui présentent les caractéristiques du kitsch »).

 

*Pour le Trésor de la langue française, kitsch viendrait de kitschen, « ramasser la boue des rues ». Le Robert mentionne également kitschen, mais avec l’acception de « rénover, faire du neuf avec du vieux ».

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.