Le mot du 23 février 2017 (1)

Le « truc » d’orthographe du jour

 

           « Ils ne sont pas maRRants, avec tout leur tintamaRRe ! »

 

            L’association du nom masculin tintamarre, dans une phrase ludique,  avec d’autres mots comportant deux r successifs  devrait permettre de mémoriser que le suffixe –marre a deux r.

Un tintement  (mot issu lui aussi du verbe tinter)  est plutôt un bruit agréable, en tout cas peu gênant :  le tintement des grelots des moutons en transhumance, le tintement de la clochette…

            En revanche, un tintamarre  peut devenir exaspérant par son vacarme discordant : « Pour parler franchement, crûment, il y en a maRRe de ce tintamaRRe ! Grrrrrr ! ».

 

(Adapté de l’articulet « tintamarre » figurant dans l’Encyclopédie des petits trucs du professeur Colignon, éditions de l’Opportun, 2016.)

 

*****

 

           

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.