Le mot du 10 mars 2017 (3)

Le mot peu connu du jour :  effarvatte

 

Au hasard des lectures, trouvé dans un poème du romancier, auteur dramatique et académicien André Theuriet (1833-1907) le mot susmentionné :

La perche et le brochet glissent entre deux eaux ;

            Et, bercée aux remous du courant qui scintille,

            L’effarvatte jaseuse, au milieu des roseaux,

            Du matin jusqu’au soir babille.

 

            Effarvatte (ou, plus rare, effarvate)  est une forme régionale, dialectale, de fauvette.  Ce nom commun féminin désigne une fauvette des roseaux aux teintes roussâtres, d’où son autre nom de rousserole, disent des dictionnaires. En vérité, si l’on est rigoureux, il ne faut pas considérer effarvatte et rousserole comme des synonymes.  L’effarvatte n’est qu’une des espèces de rousseroles, d’où l’emploi courant de la dénomination de rousserole effarvatte, pour la distinguer de la rousserole turdoïde, de la rousserole des buissons, et de sa quasi jumelle la rousserole verderole.

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.