Le mot du 18 mars 2017

La formulation désopilante du jour

 

Le sujet ne prête pas à rire, a priori, puisqu’il s’agit de la mort de la reine Elizabeth II. Mais l’incongruité de l’ « attaque » d’un article dans les infos d’Orange vaut son pesant de cacahuètes !  L’auteur se lance comme suit : « Qu’adviendrait-il si la reine Elizabeth venait à mourir ? ». Le propos est clair :  que se passeRAIT-il si Sa Gracieuse Majesté VENAIT  –  ce n’est qu’une hypothèse !  –  à passer un jour de vie à trépas ?  La reine pourrait bien être, donc, immortelle… et le prince Charles n’accéderait jamais au trône, pas plus que d’autres descendants !

La bonne tournure aurait été : « Qu’adviendra-t-il au décès de la reine ? », ou : « Que se passera-t-il quand Elizabeth II mourra ? », etc.

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.