Le mot du 5 avril 2017

La question du jour (et la réponse)

            « Il me semble que « corporate » est suffisamment entré dans la langue pour pouvoir être employé sans réserve : « Ces cadres ont l’esprit corporate ». J’ai bien raison ? »

 

Cet anglicisme est peut-être couramment employé dans certains milieux professionnels, mais je ne crois pas que l’on puisse dire que son utilisation se soit généralisée, ni qu’il soit compris de tout le monde…

Le terme vient du latin corporatus, de corporare, « incorporer » : son acception fait donc allusion à une bonne incorporation, à une intégration réussie, etc., marquée par « l’esprit de corps ». Cela peut, et même doit,  être exprimé par des locutions bien françaises : plutôt que de dire « la culture corporate » on préférera : « la culture d’entreprise », et à « esprit corporate » on substituera « esprit d’entreprise ».  Pourquoi se rabattre sur des expressions et sur des mots étrangers qui n’apportent rien, qui n’ont pas de saveur particulière, qui ne donnent pas une valeur supplémentaire à un texte ?…

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.