Le mot du 22 avril 2017 (3)

La faute à répétition du jour  (… ou, plutôt :  « de tous les jours » !)

 

Il est hallucinant d’entendre tant de journalistes  – à la radio comme à la télévision, toutes chaînes confondues, même sur celles où l’on se gargarise tous les jours des audiences obtenues  –  commettre la faute grossière consistant à écrire avec un « s » final l’adjectif numéral INVARIABLE mille.

Oui : puisqu’ils font la liaison  – et, d’ailleurs, en insistant fortement : « Le nouveau zoo présente plus de mille Z’animaux ! »,  « Sur les six mille Z’inscrits, 30 % se sont abstenus… »  –,  c’est donc qu’ils écrivent couramment « milles » l’adjectif numéral…

Cette énormité récurrente n’étonne pas dans la bouche de présentateurs, d’animateurs de télé, assurément pas recrutés pour leur finesse ou leur culture, mais elle sidère de la part de personnes censées être des professionnels de l’écrit et de la communication.

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.