Le mot du 26 avril 2017

L’expression du jour

 

            « Il s’est donné à plus de diables qu’il y a de pommes en Normandie »  =  il s’est livré à de longues imprécations.

Par « imprécations »,  on peut comprendre « jurons »…   Chaque juron offense Dieu, mais réjouit le Malin, Satan, Méphistophélès, et les diables secondaires. Celui qui se conduit ainsi devient un « client » potentiel pour Belzébuth, se livre au diable. Aux diables !

Il faut avoir un « sacré » répertoire  pour arriver à éructer plus d’imprécations qu’il n’y a de pommes en Normandie. Celui qui a créé l’expression devait être de…   Marseille !

 

(Extrait de « Tous les chemins mènent à Rome »… et 100 autres expressions pour faire le tour du monde, Jean-Pierre Colignon, éditions de l’Opportun.)

 

*****

 

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.