Le mot du 2 juin 2017 

La question du jour (et la réponse)

 

          « J’ai à nouveau besoin de vos lumières. J’ai beau réviser les règles sur l’accord dans l’emploi des verbes pronominaux, il subsiste un doute dans la formule « se voir + VERBE ». Pouvez-vous me dire ce qui est correct et ce qui ne l’est pas ?


a) Je me suis vue refuser un poste.
b) Les enfants se sont vu confier ou vus confiés à leurs grands-parents ?
c)  Le puits s’est vu englobé ou englober dans l’édifice ?

 

          a)  La graphie Je me suis VUE refuser un poste n’est juste qu’au sens de s’imaginer de faire l’action de « refuser un poste à quelqu’un » ou de « se refuser soi-même à accepter un poste qui était proposé »…

Si la signification   –   sans doute la plus plausible, celle qui est la plus fréquente  –   est « se voir refuser l’attribution d’un poste par quelqu’un », le participe doit rester invariable, puisque le « je » ne fait pas l’action de refuser : Je me suis VU refuser un poste  [par le DRH, par le directeur…].

b) Les enfants se sont vus confiés (résultat de l’action) ou se sont vu confier (action) = ad libitum.

          c) Le puits s’est vu englober, plutôt.  Le puits s’est vu englobé  suscitera encore plus les critiques des puristes, qui rejettent ces constructions au nom de la logique : un puits ne saurait « voir » quoi que ce soit !!

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.