Le mot du 9 juin 2017 (1)

Le point d’orthographe du jour

 

 

            Aujourd’hui, ce sera un point concernant un nom propre… Celui de la commune alsacienne de Mutzig, dans le Bas-Rhin.

             Le nom de la ville apparaît dans la première moitié du xe siècle lorsque les évêques de Strasbourg Richevin et Ruthardt donnèrent des vignes sises « in Muzzeca » à l’église Saint-Thomas de Strasbourg.

            Ce toponyme évolua à plusieurs reprises, pour devenir Muzziche  en 1263, puis Mutziche en 1286.

           Mutzig est l’orthographe française, officielle, alors que la graphie « à l’allemande » est Mützig, avec un tréma.

          En 1810, Antoine Wagner fonda à Mutzig la brasserie… Mutzig (sans tréma), une entreprise qui ferma ses portes il y a quelque trente ans, en 1989. Mais on trouve des canettes (ou cannettes), des publicités, des objets siglés avec ou sans le tréma. Contrairement à ce que l’on pourrait croire,  cela ne reflète pas les périodes d’occupation…

          La brasserie Mutzig avait l’obligation de brasser sa bière avec l’eau de la ville. Aujourd’hui, il existe une « nouvelle » marque, sous la graphie Mützig (avec tréma), qui, elle, ne respecte plus cette condition… puisque, après avoir été rachetée par le groupe Heineken,  elle est brassée et commercialisée en Afrique ! Pour cette raison, Heineken et ses satellites sous licence n’ont pas eu le droit de conserver l’orthographe sans tréma.

*****

       

 

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.