Le mot du 11 juin 2017 (2)

L’expression du jour

 

           « Qui ne nourrit pas le chat nourrit le rat. »

 

En voulant éviter une dépense, on subit un inconvénient encore plus grand…

En refusant de dépenser quelques kopecks pour l’entretien et la nourriture d’un chat, on subit les dégâts bien plus onéreux dus aux souris ou aux rats qui, en l’absence de félin, vont s’en donner à cœur joie. Le résultat de cette épargne mesquine, de cette économie de bouts de chandelle, va être financièrement catastrophique.

 

(Extrait de « Donner sa langue au chat » et autres expressions félines,  Jean-Pierre Colignon, First éditions.)

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.