Le mot du 31 juillet 2017 (1)

La bourde du jour

 

            Non, il n’est pas « huit heures justes », comme on peut le lire  dans un roman paru récemment…  Il est : huit heures JUSTE Juste est ici un adverbe, un mot invariable, et le propos équivaut à : « il est tout juste huit heures ».

En revanche, il faut bien accorder l’adjectif dans : il est huit heures PRÉCISES.

 

 

            Quand on est un journaliste professionnel, on doit toujours avoir une solide culture générale, avoir le plus de connaissances possible, tout en étant bien convaincu que l’omniscience est hors d’atteinte, et que la paille décelée dans l’œil d’autrui n’est que broutille à côté de la poutre qui obscurcit notre propre vue.

Juste avant la rencontre France-Angleterre de football féminin, un journaliste sportif a avancé sur une chaîne télé que Napoléon serait l’auteur du fameux mot historique   « Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! »…  Cette phrase, assurément une des plus connues du grand public, a été prononcée… avant la naissance de l’Empereur, c’est-à-dire en 1745, à la bataille de Fontenoy, qui devait voir la victoire des Français du maréchal de Saxe sur les « habits rouges ».  Elle est attribuée, sous cette forme que l’Histoire a retenue, à un des officiers français, le comte d’Anterroches. L’épisode est relaté avec quelques variantes quant au déroulement de ce fait historique. (En jonglant avec la ponctuation, on peut même transformer l’ordre des événements : je l’ai montré dans un de mes livres.)

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.