Le mot du 1er août 2017 (2)

La bourde du jour

 

Les publicitaires rivalisent d’ingéniosité pour marquer les esprits et capter/capturer/captiver l’attention des éventuels clients… Pour cela, ils tordent les mots et les expressions, en inventent d’autres, etc., ce qui horripile des personnes se considérant comme puristes. Au nom de la défense de la langue française, lesdites personnes condamnent donc catégoriquement tous les slogans publicitaires qui, reposant sur des calembours, sur des à-peu-près, malmènent l’orthographe et  –  ou   –  la syntaxe.  Il conviendrait sans doute de montrer quelque mesure dans la critique…

En revanche, un correcteur, Walter Sistelli, a bien raison de me signaler ce qui relève manifestement de la bourde !  Un opticien très connu proclame, dans sa dernière offre : « L’été Fou chez A….ou !  Ce n’est pas 1 mais 2 lunettes de plus pour 1 € de plus ! ».  Passons sur la majuscule à l’adjectif Fou, et sur une apostrophe qui, dans l’annonce, est à l’envers (!?)…  Mais il n’est pas possible d’ignorer l’énormité consistant à proposer pour un euro deux longues-vues… ou deux éléments de siège d’aisance  (pour ne citer que deux des acceptions du mot lunette) !

            L’opticien et ses publicitaires devraient, bien évidemment, proposer deux PAIRES de lunettes !

****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.