Le mot du 4 août 2017 (1)

La bévue du jour

 

Avec son œil de correcteur, le vigilant Walter Sistelli a repéré sur le site internet du Figaro un superbe (… façon de parler !) substantif « diagnostique » dans un sous-titre en caractère gras : « « Nous considérons que Monsieur Borloo fait le bon diagnostique « , David Rachline, sénateur FN ». Rappelons donc que diagnostic rime richement avec son cousin pronostic… et non avec la tactique, fût-elle du gendarme dans la bouche de Bourvil (cf. le film le Roi Pandore) !…

Bévue annexe :  il n’y a aucune raison d’écrire « Monsieur » en toutes lettres. Lorsque l’on parle DE quelqu’un, les termes de civilité doivent être exprimés par les abréviations conventionnelles : « J’ai vu Mme Macron chez Vuitton ». Mais, lorsque l’on parle    quelqu’un,  monsieur,  madame, mademoiselle, etc., s’écrivent en toutes lettres : «  Heureux de vous serrer la main, monsieur [sans majuscule : c’est dans la correspondance que l’on met des majuscules  =  « Veuillez croire, cher Monsieur, à l’assurance de… »] Borloo ».

 

*****

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.