Le mot du 8 août 2017 (2)

La question du jour (et la réponse)

 

           « Je corrige un livre sur Paris, où reviennent les expressions « rive droite » et « rive gauche », tantôt avec des minuscules, tantôt avec des majuscules…  Que faut-il faire ?… »

 

Les deux graphies peuvent être adoptées…  Il faut voir quelle est la notion qui l’emporte chez l’auteur, voire aux yeux de l’éditeur.  Si l’on considère uniquement la situation géographique des deux côtés de la Seine, ce sont les minuscules qui s’imposent. Si l’on souhaite faire ressortir la connotation sociologique : la  Rive gauche  étant censée être la moitié « intello », bohème (Quartier latin, sièges des maisons d’édition, librairies [aujourd’hui quasiment toutes disparues au profit de boutiques de luxe, friquées…] ), tandis que la Rive droite, haussmannienne, accueille le Pouvoir* (Élysée, Matignon…), les sièges des grandes banques et sociétés, etc., il faut mettre les majuscules.

 

P majuscule voulu.

 

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.