Le mot du 27 novembre 2017 (2)

Le plaisir des mots du jour

 

 

C’est en maîtrisant au mieux la langue française que l’on peut comprendre et savourer les traits d’esprit et la finesse des écrivains, des humoristes, des jongleurs de mots.  C’est également à cette condition que l’on peut soi-même s’essayer  à l’humour, aux jeux de mots, aux calembours, aux riches subtilités de l’esprit…

Citons un petit chef-d’œuvre  du génial Alphonse Allais, qui a réussi le tour de force de composer deux vers dont les 22 dernières lettres sont semblables, mais… qui ne riment pas, déplorait-il, pince-sans-rire !!

Les gens de la maison Dubois, à Bône scient

Dans la bonne saison du bois à bon escient.

Publicités

Les commentaires sont fermés.