Le mot du 5 décembre 2017 (1)

Le point d’étymologie du jour

 

méandre  n. m.

Un méandre, au sens propre, c’est une sinuosité, une courbe : « les méandres de la route, les méandres de ce ru ». Au sens figuré, avec quelque peu une connotation péjorative, il s’agit de détours, voire de ruses : « les méandres de sa pensée, les méandres de la politique étrangère ».

Aujourd’hui fleuve turc sous le nom de Menderes, le Maiandros (en latin : Mænder) arrosait jadis la Phrygie. Ses très nombreuses sinuosités étaient connues des peuples de la région, et tout cours d’eau au lit tortueux comportant des courbes lui était comparé. Par extension, ce sont les boucles, les zigzags, les coudes, les contours… qui furent dénommés des méandres.

Il ressort de ce qui précède qu’il faut bannir de ses écrits et de ses propos les pléonasmes « méandres sinueux », « méandres tortueux »…

 

(D’après Étonnantes étymologies,  Jean-Pierre Colignon, préface de Bernard Pivot, Albin Michel édit.)

 

*****

Les commentaires sont fermés.