Le mot du 22 décembre 2017 (2)

La question du jour (et la réponse)

          « Bonjour,

          J’ai encore une question ! 

        « Les première année sont arrivés dans la salle de cours sous les toits »,  « La salle de cours des première année est située sous les toits, au dernier étage de l’Opéra parisien »…

        Doit-on mettre « les première année « au singulier (sous-entendu : « les élèves de ») ou au pluriel ? 

       Merci. »

 

 

En principe, l’orthographe traditionnelle, avec classe, par exemple,  consiste à figer au singulier, au nom d’une ellipse, pour « des première classe » quand on parle de « soldats de première classe »…  Joseph Hanse, qui fut un grammairien réputé,  optait pour   « des premières, des premières classes » pour parler des voitures de première classe, considérant qu’il n’y avait pas d’ellipse. Mais je suppose que s’il avait traité complètement ce cas  il aurait indiqué : « des première classe »  quand il s’agissait de désigner des « passagers des voitures de première classe », prenant en compte, là, le phénomène de l’ellipse…

Normalement, nous avons ici aussi une ellipse pour « élèves de première année », ce qui doit conduire à l’invariabilité, c’est–à-dire au singulier.

 

*****

 

Les commentaires sont fermés.