Le mot du 14 janvier 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

 

           Monsieur Colignon,

           Dans un texte traitant des loups et des corbeaux, je trouve cette phrase : « Dès qu’ils savent voler, les corbillons  se posent également à proximité de la tanière »…   Mais, j’ai beaucoup de peine à trouver comment on nomme le petit du corbeau.

          Certains sites internet disent que le bébé corbeau s’appelle le « corbillat » (ou « corbillot »). Mais le Larousse ne dit rien, ni le Robert. Le Littré,  à « corbillat »,  dit : « Petit corbeau ». Mais un petit corbeau n’est pas forcément le petit du corbeau. Et je trouve que le « Petit Corbeau » (Corvus mellori) est une espèce de corbeau ! Le CNRTL est muet.

         Pouvez-vous m’aider ? »

 

 

Il faut se méfier de l’orthotypographie adoptée par certains dictionnaires, notamment anciens.  La « marche de travail » suivie entraîne parfois des majuscules abusives…

En effet, le petit corbeau (en principe avec deux minuscules dans les textes courants, mais éventuellement avec deux majuscules dans des textes spécialisés,  ce qui peut d’ailleurs devancer tout quiproquo avec  petit corbeau au sens de « juvénile », de « jeune corbeau »)  est une espèce de corbeau, alors qu’un petit corbeau  pourrait être…  un corbeau de petite taille,  et pas forcément le petit du corbeau !

On connaît tous, sans doute, ce jeu du corbillon, consistant à répondre à tour de rôle, par un mot en « –on« , à la question « Qu’est-ce que j’ai dans mon corbillon ? »  >  un papillon,  un grillon, un tourbillon, un poisson, un cornichon…  Gagne celui ou celle qui tient le plus longtemps.   Il est permis, semble-t-il, de varier, en adoptant « corbillo » ou « corbillu », etc.

Peu usité,   c’est corbillat (variante : corbillot, fort délaissée elle aussi)  qui répond à votre question  =  c’est le nom du petit du corbeau !

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.