Le mot du 21 février 2018 (1)

L’à-peu-près journalistique du jour

L’armée française n’est pas à court d’effectifs, ni de moyens, puisque le figaro.fr nous apprend ce jour que la France a déployé en Afrique « 3 000 troupes » pour l’opération « Barkhane ». Quand on dispose du vocabulaire en principe nécessaire à l’exercice de la profession de journaliste, on doit savoir que le mot troupe – qui en principe fait partie du lexique fondamental –, signifie globalement « réunion de gens qui vont ensemble », et, spécialement, « groupe régulier et organisé de soldats ». Pour obtenir le nombre de militaires engagés selon le ou la journaliste, il faudrait donc multiplier par 3 000 le nombre de soldats formant, au minimum, une section, une escouade… On n’ose penser à des compagnies ni à des bataillons, voire des régiments… !!

Le général de Villiers avait bien tort de s’inquiéter…

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.