Le mot du 27 février 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

« Bonjour,

Doit-on vraiment écrire « deux-milliards-trois-cent-vingt-et-un-millions-six-cent-quatre-vingt-douze euros », avec des traits d’union partout ?… ». Cela appartiendrait à la « nouvelle orthographe ». »…

Votre question mériterait une longue réponse de ma part… Notamment pour dénoncer les mensonges éhontés colportés sciemment, ou par bêtise, au sujet des « propositions de modifications » avancées en 1990-1991 et qui n’ont jamais eu la moindre valeur légale, puisque uniquement publiées dans la partie « documents administratifs » du Journal officiel. C’est-à-dire à titre de textes que l’on peut lire pour information : un point, c’est tout.

Mensonges éhontés à propos de la position de l’Académie française, qui, en 2016-2017 (voir le communiqué de Mme H. Carrère d’Encausse), comme en 1991, laisse au plus grand des grammairiens, c’est-à-dire l’usage, le soin d’apporter, en « laissant du temps au temps », les évolutions propres à une langue vivante.

La notion de « nouvelle orthographe » est dans l’illégalité : en France, personne, pas même l’Académie française, n’a le droit de modifier arbitrairement l’orthographe. Aucun texte légal – qui devrait être ratifié par le Congrès, peut-être même par le Conseil constitutionnel – ne le permet, ne l’autorise !

Mettre des traits d’union partout, avec le « joli » (?!) résultat présenté plus haut, constituerait-il une énorme et très utile avancée pédagogique ?… En tout cas, ce n’est qu’une proposition avancée par certains, nullement une obligation légale.

L’usage n’a pas changé, et l’orthographe est facile à mémoriser :

  • Il y a des traits d’union de DIX-SEPT à QUATRE-VINGT-DIX-NEUF inclus. Sauf quand il y a un et, car les traits d’union et le et formeraient un inutile doublon, un pléonasme… Donc :

vingt-huit

quarante-trois

quatre-vingts

soixante et onze

  • IL N’Y A PAS DE TRAITS D’UNION entre les dizaines et les centaines, ni entre les centaines et les milliers, ni entre les milliers et les millions, ni entre les millions et les milliards.

L’orthographe légale et en usage est donc, dans votre exemple : deux milliards trois cent vingt et un millions six cent quatre-vingt-douze euros.

Bien entendu, dans mes dictées comme dans mes ouvrages à paraître, je respecte la légalité, c’est-à-dire l’usage général en cours.

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.