Le mot du 11 mars 2018 (3)

La question du jour (et la réponse)

« Bonjour,
Ma banque m’a récemment conviée à son « Assemblée Générale ordinaire». L’invitation précisait : « Nous aurons le plaisir de partager l’ambiance conviviale d’un buffet préparé à votre attention ».

J’aimerais avoir votre avis sur l’usage des majuscules de l’AG ? D’autre part, le buffet n’était-il pas plutôt préparé à l’intention des participants ? Quoi qu’il en soit, ledit buffet fut bel et bien pris d’assaut par des sociétaires affamés !
Merci de votre réponse.
Cordialement. »

Je viens de répondre, il y a quelques jours, à une question sur attention / intention… Bien sûr, c’est intention qui convenait : le buffet a été préparé… en principe POUR (= à leur l’intention) les clients, les sociétaires, après, j’imagine, que la banque eut envoyé à leur ATTENTION une invitation.

Quant à la majusculite abusive, incorrecte, et inutile !, on la voit tous les jours dans des tas de textes dont les auteurs (Administration, mairies, assemblées, directions d’entreprises…) veulent attirer l’attention sur l’importance de données, de décisions, d’événements, etc., et sur l’importance de leurs petites personnes :

« Vous êtes convoqués à l’Assemblée Générale… »

« Je soussignée, Amélie Mêlo, Secrétaire Déléguée… »

« Guy Gnole, Député, Maire, Président de la Société de Chasse à courre de… »

« N’hésitez pas à m’écrire : Aude Wessel, Secrétariat Général, Centre Hospitalier de Gouzillon-sur-Menu… »

Toutes ces majuscules n’impressionnent personne, en fait…

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.