Le mot du 25 mars 2018 (2)

L’ambiguïté du jour

L’ambiguïté d’une formulation peut entraîner un auditeur à comprendre une information à contresens… Quand on entend : « Roger Federer ne participera pas comme l’an dernier à Roland-Garros », et quand bien même y aurait-il des petites pauses orales de chaque côté de « comme l’an dernier », il est certain qu’une partie des auditeurs va (ou vont) en déduire que le Suisse, pas plus qu’en 2017, ne viendra pas à Paris dans deux mois… Tout aussi sûrement, les autres auditeurs en concluront que, contrairement à 2017, Federer ne jouera pas à Paris cette année…

Il est aisé de formuler différemment l’information de façon à écarter tout contresens.

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.