Le mot du 30 mars 2018 (1)

La bourde du jour

Le climat social se dégrade, en France : grâce à la rédaction de France Inter, nous avons appris ce matin qu’une « grève des poubelles » se profilait. Il ne nous a pas été dit si ces récipients (peut-être maintenant dotés d’intelligence artificielle) recueillant les déchets domestiques avaient décidé de défiler de Nation à République. Évidemment, en français correct, il eût fallu dire « grève des éboueurs » !

Cette bourde est toutefois moins affligeante que la formulation lue ou entendue de temps en temps : « le président des ordures ménagères »… désignant une personne présidant un syndicat de traitement des ordures ménagères, un syndicat de traitement des déchets ménagers, un syndicat mixte intercommunal de traitement des ordures ménagères…

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.