Archives mensuelles : mars 2018

Le mot du 25 mars 2018 (2)

L’ambiguïté du jour

L’ambiguïté d’une formulation peut entraîner un auditeur à comprendre une information à contresens… Quand on entend : « Roger Federer ne participera pas comme l’an dernier à Roland-Garros », et quand bien même y aurait-il des petites pauses orales de chaque côté de « comme l’an dernier », il est certain qu’une partie des auditeurs va (ou vont) en déduire que le Suisse, pas plus qu’en 2017, ne viendra pas à Paris dans deux mois… Tout aussi sûrement, les autres auditeurs en concluront que, contrairement à 2017, Federer ne jouera pas à Paris cette année…

Il est aisé de formuler différemment l’information de façon à écarter tout contresens.

*****

Publicités

Le mot du 25 mars 2018 (1)

Participation en hausse pour la dictée de Sèvres, samedi 24, au Centre international d’études pédagogiques… Le palmarès s’est établi comme suit :

1° En cadets/juniors : 1. Marie de Pommerol, 1,5 f.; 2. Lorelyn Borloz; 3. Nathalie Shahnazaryan. (…)

2° En seniors professionnels : 1. Marielle Ballay; 2. Jérémy Arki; 3. Charlotte Bromet. (…)

3° En seniors amateurs : 1. Chantal Toussaint; 2. Jeannine Rayssac; 3 ex aequo. Anne Lagadic et Gabriel Perrin; 5. Marianne Audry; 6. Christiane Mippi; 7. Alexandre Pessar; 8 ex aequo Fabienne Lesaulnier et Françoise Boudrot; 10. Marie-Noëlle Héluin. (…)

4° En champions : 1. Pierre Dérat, 0,5 f.; 2. Daniel Malot, 1 f.; 3. Paul Levart, 1,5 f.; 4. Cédric Jeancolas, 3 f.; 5. Solange Pascarel, 3,5 f.; 6 ex aequo. Gérard Glotin et Riana Le Gal.

Le mot du 24 mars 2018 (1)

AGENDA : La dictée ludique de Sèvres se déroule aujourd’hui, à 14 h 30 (accueil à partir de 14 heures) au Centre international d’études pédagogiques, 1, av. Léon-Journault (accès facile par la Grande-Rue, à peu près en face de l’entrée du parc de Saint-Cloud). Inscriptions de dernière minute :

06 07 59 17 08 ou

colignon.jean-pierre@orange.fr

Le mot du 24 mars 2018 (2)

La question du jour (et la réponse)

Monsieur Colignon,

Je tombe sur ce passage de livre, où la locutrice dit : « Je ne sais pas ce qui m’a prise ».

L’accord me semble douteux… On a un COI, pas un COD, non ?

Le COD donnerait un autre sens au propos.

Merci de m’éclairer, SVP.

Pris doit rester invariable = « Je ne sais pas ce qu’il (ou : ce qui) a pris à moi »… : « Je ne sais pas ce qui m’a pris », confessa Germaine.

En revanche, accord dans : « Je ne sais pas qui m’a prise[en otage]… ».

*****

Le mot du 23 mars 2018 (1)

AGENDA : L’édition 2018 de la dictée francophone des lycées, en vidéodiffusion directe du lycée international Jean-Pierre-Vernant de Sèvres (92), hier jeudi 22, a permis à des étudiants d’établissements polonais, espagnol, libanais d’échanger des messages sympathiques avec les élèves sévriens. Félicitations particulièrement aux lauréats polonais du lycée français de Varsovie pour leurs excellents résultats. Tout le monde s’est donné rendez-vous pour l’an prochain, en souhaitant voir d’autres lycées internationaux rejoindre les partenaires de cette manifestation conviviale.

*****

Le mot du 21 mars 2018 (2)

Le jeu de mots du jour

Si vous avez des objets divers à proposer d’occasion, sur quelle éminence française devez-vous vous installer ?…

…………………………………………………………………………………………………

… sur le mont Ventoux !

*****

Le mot du 21 mars 2018 (1)

AGENDA : Il est encore possible de s’inscrire, de participer, à la dictée ludique de Sèvres, au Centre international d’études pédagogiques, samedi 24 mars, à 14 heures. Renseignements et inscriptions :

06 07 59 17 08 ou

colignon.jean-pierre@orange.fr

*****

Le mot du 20 mars 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

« Bonjour, Monsieur Colignon,

Dans la formule « la haute Antiquité », mettriez-vous une capitale à l’adjectif placé avant ?

Merci, et bonne journée ! »

Non, haut, au sens de « le plus ancien, le plus éloigné de nous », reste avec une minuscule initiale dans haut Moyen Âge, haute Antiquité, la plus haute Antiquité grecque…

*****

Le mot du 19 mars 2018 (2)

AGENDA : La question ayant été posée plusieurs fois aujourd’hui, je confirme qu’il est toujours possible de participer à la dictée ludique de Sèvres (cinq catégories, des cadets aux champions), samedi après-midi 24 mars, au Centre international d’études pédagogiques, 1, avenue Léon-Journault, non loin du pont de Sèvres. Plusieurs arrêts d’autobus sont à proximité, dans la Grande-Rue. Inscriptions et renseignements :

06 07 59 17 08

ou colignon.jean-pierre@orange.fr

Le mot du 19 mars 2018 (1)

Les impropriétés du jour

« Beau » tir groupé d’une journaliste de France Inter, ce lundi 19 mars, à 9 heures, à propos de la visite officielle du grand-duc Henri de Luxembourg et de son épouse, née Maria Teresa Mestre Batista.

Cela a commencé par l’impropriété « grand-duché du Luxembourg » à la place de grand-duché DE Luxembourg, pour continuer par « le couple royal ». Or un grand-duché n’est pas une monarchie, de même qu’une principauté n’est pas une royauté (on ne dit pas « le couple royal Albert II de Monaco et son épouse », mais « le couple princier »…). L’adjectif correct pour grand-duché est : grand-ducal. C’est bien un « couple grand-ducal » qui sera reçu à l’Élysée.

*****