Le mot du 26 avril 2018 (1)

Réponse au petit test-jeu du mercredi 25 avril :

Chacun s’était promis de faire vinaigre, comme on dit à Orléans ou à Dijon, pour ne pas manquer les premières minutes du spectacle présenté en début de soirée, dans la Ville Lumière, par un humoriste devenu la coqueluche du Tout-Paris. Surtout depuis qu’il assurait sur une station de radio une chronique quotidienne censée être fort spirituelle. De fait, l’amuseur avait choisi comme créneau la critique vacharde, le sarcasme vénéneux (ou : venimeux) et le brocard acerbe visant les sempiternelles têtes de Turc(s), les souffre-douleur habituels, etc.

Publicités

Les commentaires sont fermés.