Le mot du 24 mai 2018 (2)

La question du jour (et la réponse)

« Bonjour, Jean-Pierre,

J’espère que vous allez bien. Je vois que vous êtes toujours bien occupé.
J’ai une petite question pour vous.

Je suis embêtée avec l’emploi du nom d’un peuple/ethnie, etc., en tant qu’adjectif.
Par exemple : la communauté han, une famille hui, la culture ouïghour, un temple maya, l’ethnie dong, etc.

Je n’arrive pas à trouver la règle spécifique dans les dictionnaires. Dans l’Encyclopédie Universalis en ligne, on trouve : céramique Han, avec une majuscule.

Ce serait super si vous m’expliquiez ou me donniez une combine pour ne pas m’arracher les cheveux !

Mille mercis et bonne journée.

P.-S. : pour les dynasties, cela se comprend de garder la majuscule : dynastie Ming, Yuan, etc.

Question récurrente… pour laquelle il y a plusieurs réponses, depuis toujours… Il n’y a AUCUNE règle, seulement des « marches », des « usages »… Des noms qui ont été lexicalisés en tant que nom et – ou – adjectif, et d’autres non… = les Ouïgours, des fermes ouïgoures, des villages ouïgours = les termes lexicalisés, francisés, doivent s’accorder : on ne peut pas laisser « des fermes Ouïgour » ni « des fermes ouïgour »; pour les autres, il faut opter pour une « marche »…

Première école : pour ne pas s’embêter avec les accords en genre et en nombre = invariabilité totale, avec une majuscule, que le gentilé soit un substantif nom propre ou un adjectif : les Han, la dynastie Han, des sculptures Han, des villages Han…

Deuxième école : invariabilité totale, mais majuscule pour les noms et minuscule pour les adjectifs : les Han, la dynastie han, des statues han.

Troisième école : accord en nombre pour les adjectifs (les dynasties non francisées restant invariables) et accord en genre sauf avec des « a » et des « o », et sauf derrière des « g », etc. : les Han, des villages hans, des villages mongs, les Mayas, des villages mayas, des fermes mongs (pas « monges » !), des routes mayas (pas « mayaes » !!)…

Il faut faire un choix… Mais en sachant qu’il sera impossible d’unifier à 100 % s’il y a à la fois, dans un texte, des Han, des Mayas, des Ming, des Stuarts, des Romanov, des Bourbons, des Ouïgours, des Qataries, des Bantoues… ; des sentiers mayas, des villages bambaras, des familles tutsies, des cultures bantoues, des villes haoussas…

N. B. : On ne peut pas tenir compte de toutes les particularités d’origine, par exemple Bakongo/bakongo en tant que pluriel de Kongo/kongo, au lieu de Kongos/kongos, et la mutation de Kongo/kongo en « koongo » lorsqu’il s’agit d’un adjectif.

Les commentaires sont fermés.