Le mot du 18 juin 2018 (2)

Le point d’orthographe et de grammaire du jour

ès prép.

Cette préposition est le résultat de la contraction archaïque de en les. En vieux français, on pouvait dire se promener ès bois pour « se promener dans les bois ». Le mot n’est plus usité que dans les expressions ès lettres et ès sciences, et après les mots docteur, licence, etc., et dans la locution ès qualités : Ayant parlé ès qualités, le député pouvait exciper de l’immunité parlementaire.

Il n’y a pas de trait d’union entre ès et le terme qui suit la préposition.

Il ne faut pas oublier que les, contenu dans ès, est un pluriel ; il est donc absolument impossible d’utiliser cette préposition devant un mot au singulier : ce serait une faute grammaticale grave, une impropriété inexcusable, que ne saurait justifier un emploi ludique, plaisant, ironique : « C’est un expert ès sieste ! »…

■ Le mot entre dans quelques noms de lieux, où il précède un pluriel : Saint-Pierre-ès-Champs (Oise), Saint-Riquier-ès-Plains (Seine-Maritime).

Publicités

Les commentaires sont fermés.