Le mot du 23 juin 2018 (1)

La question du jour (et la réponse)

« Bonsoir,

J’ai une petite question pour (bien) terminer la journée. J’hésite sur l’écriture de la phrase suivante :

1) Eh oui, ce rôle ne s’improvise pas !

ou :

2) Eh non, ce rôle ne s’improvise pas !

Quelle est la bonne formulation, et pourquoi ? »

Il ne peut pas y avoir UNE réponse. Les deux se disent… Tout dépend de ce qui a été dit précédemment, comment cela a été dit, et quelle nuance d’évidence, d’accord neutre, ou d’ironie, etc., l’emporte dans le commentaire (« eh oui », « eh oui… », « eh oui ! », « eh oui !!! », « eh non », « eh non… », « eh non ! », « eh non !!! »…) du locuteur…

« Je crois que j’ai été naïf… – Eh oui ! » (= pour ça oui !)

« Je crois que je me suis fait rouler… – Eh oui… » (= c’est malheureusement vrai…)

« Ah bon ?… Les noms propres prennent une majuscule ?? – Eh oui !!! » ( = Eh bien oui !!! Étonnant, non ??!!!!!!! Hi hi hi !!)

« Mais je croyais que vous étiez propriétaire de ce restaurant ! – Eh non !… » ( = pas du tout, vous étiez complètement dans l’erreur !)

« Je crois rêver… – Eh non… C’est bien la triste réalité. » (= non, c’est bien la vérité, désolé…)

« Il ne fallait pas prendre la D234 ?… – Eh non ! Vous auriez dû continuer sur la N118 ! » ( = mais non, vous vous êtes trompé)

« Eh oui ! Ce rôle ne s’improvise pas ! » ( = en effet, ce n’est pas si simple : ce rôle ne s’improvise pas ! »)

« Eh non ! Ce rôle ne s’improvise pas ! » (= eh bien non : comme vous le reconnaissez vous-même, ce rôle ne s’improvise pas)

De multiples tonalités peuvent donc se concevoir… et le « eh oui » et le « eh non » aller dans le même sens, finalement.

*****

Publicités

Les commentaires sont fermés.