Le mot du 14 juillet 2018 (2)

Le demi-repentir du jour

 

 

 

Tout en approuvant complètement l’intervention de son collègue et ami Jacques Dumeunier à propos de « roi des Belges »,  Gérard Chevalier me reproche d’avoir entériné sa graphie États-Généraux, avec deux majuscules et un trait d’union…

Il est de fait que j’ai hésité à maintenir cette graphie, qui n’est ni celle des dictionnaires généraux ni celle des historiens, en principe.  Puis j’ai « laissé filer »… Je suis donc coupable de complaisance à l’égard du premier de ces deux amis et ex-confrères.

Cependant, je ne rejoins pas Gérard Chevalier sur sa ligne intangible « états généraux », avec deux minuscules sans trait d’union.

Le prof d’histoire que j’ai failli être a  lu beaucoup de livres, de Mémoires, de thèses et de revues historiques, notamment sur la Révolution.  Je pourrais écrire des pages et des pages sur les différences orthotypographiques observées chez les historiens et chroniqueurs, avec des choix découlant assurément, chez certains, de leurs opinions politiques.  Que faut-il choisir ?  Les jacobins, les montagnards, les feuillants, les brissotins…,  en romain dans le romain, sans majuscules, ou bien, avec capitale, les Jacobins, les Montagnards,  mais les « enragés », les « Enragés », les « enragés », entre guillemets, éventuellement en italique, parce qu’ils ne formaient pas vraiment un  parti, mais une faction extrémiste ?…   Les « Indulgents » ou les « indulgents », ou bien les indulgents ?… Le Club des jacobins, le Club des Jacobins, le club des jacobins,  le club des Jacobins ?… On trouve toutes ces graphies, employées respectivement par tel ou tel historien de renom.

Mettre au point, corriger un ouvrage sur la période révolutionnaire exige donc d’un correcteur-réviseur un grand soin dans les unifications orthotypographiques.

 

En ce qui concerne les états généraux de 1789, compte tenu de leur importance et de leur rôle unique dans l’histoire de France, je suis pour la majuscule d’unicité à États  :  les États généraux.

 

*****

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.